Remédiations

Vous trouverez ci-dessous quelques idées directrices sous-tendant la "réparation" de vos scénarios négatifs. A vous d'élaborer la phrase qui sonne juste pour vous. Vos réactions en face de la tâche à réaliser que représente le conte, et face au conte, et à la façon de se comporter du héros, peuvent servir de base à cette remédiation et à un développement personnel.

Clef

Droit de penser : "sans raison"

"Je pense de façon personnelle et originale, comme tous les êtres humains"

Droit d'aimer et d'être aimé : "sans amour"

"J'ai le droit d'aimer et d'être aimé. Personne ne peut m'obliger à l'aimer. Je ne peux obliger personne à m'aimer mais je peux m'aimer et veiller sur moi comme un bon parent attentif."

Droit de sentir et ressentir : "sans joie"

Les émotions et les pulsions sont ce qu'elles sont. Elles sont physiques et ne sont pas sous la dépendance directe de la volonté. Je dois donc accepter leur existence, et appliquer ma volonté, non à les supprimer, mais à les canaliser dans des activités appropriées et satisfaisantes pour ne pas me nuire ni nuire à autrui, en pratiquant le respect de moi-même et celui des autres.

Droit d'exister

Du seul fait que je suis vivant, j'ai le droit de participer au repas des Dieux, ma participation même faible est une contribution qui profite à tous, comme celle des autres me profite. Mes parents ne me voulaient pas, mais la Vie, qui est au-dessus de leur volonté, m'a voulu, moi.

Je m'évalue par rapport à mes propres performances.

J'ai le droit d'exprimer mes émotions, sentiments et désirs.

Droit d'être puissant

J'ai le droit de me tromper : de l'erreur sort la vérité et le progrès, c'est ainsi que j'apprends.

J'ai le droit d'aimer, de ne pas aimer, sans me sentir en faute (matières, personnes, idées...)

J'ai le droit et le devoir de prendre en considération mes émotions et mes pulsions, afin de garder intactes mes motivations.

Sentiment de destinée

OK, la vie nous impose des contingences, et je n'ai pas toujours la main, mais ce sont les frottements qui créent l'électricité. Tout projet se heurte à la réalité et cela l'enrichit. J'apprends à m'adapter et renonce à une souplesse apparente qui en réalité cache une rigidité : mon refus de prendre ma vie en main face à l'adversité.

J'appose mon sceau sur ma vie : je m'affirme face au destin.

Je peux satisfaire mes besoins sans être puni.

Croyances dans la vie

Les problèmes de la vie sont là pour m'aider à développer mes talents, je suis fait pour être créatif et j'ai les atouts pour cela.

Je n'ai pas besoin d'être parfait pour être aimé. Je dois apprendre que toutes les choses ont un cycle, naissent, vivent, croissent, évoluent et meurent, pour laisser place à d'autres choses, qui elles aussi, à leur tour croissent vivent et meurent. Et il en est de même de l'amour, dans mon coeur comme dans celui des autres.

Dans tout changement il y a un cadeau à découvrir.

La vie c'est gratuit : j'apprends à prendre ma mesure. Je cesse d'exiger de moi plus que je ne peux donner ici et maintenant. Je supprime de mon vocabulaire : il faudrait, je devrais... Je prends la décision de faire tout de suite ce que je peux faire ou si c'est impossible, le premier pas qui va dans cette direction et le profite tranquillement de la vie.

J'ai le droit d'être heureux sans contrepartie : le malheur n'est pas une monnaie d'échange!

Jouer, aimer, exprimer ses émotions, ses désirs, ne sont pas un luxe, ce sont des exigences énergétiques dont je ne me prive pas sans péril et risque de perversion de l'énergie.

Croyances par rapport à la réussite

Ma réussite ne fait d'ombre à personne, et personne n'a le droit de me détruire pour cela, ni celui de me demander de me saborder pour son confort. Je prends la décision de réussir, et au besoin je m'éloigne des jaloux.

Mon droit d'être aimé est indépendant de ma réussite.

J'ai le droit d'avoir des désirs et de les réaliser même si d'autres n'apprécient pas.

Nota

L'écoute des contes et des réactions des enfants peut permettre de repérer des scénarios négatifs qui se mettent en place, et de rectifier le tir : quand on est parent en repérant quelles sont celles de nos attitudes qui peuvent les engendrer.

Cet outil est également très intéressant à utiliser avec des personnes d'un certain âge : il permet de repérer en particulier des difficultés de structuration de la pensée, et peuvent permettre de mieux comprendre le fonctionnement de personnes qui tout en gardant de bonnes aptitudes intellectuelles, n'arrivent plus à gérer certaines activités (mise en relation d'éléments, anticipation…).